Reseauliberte

Gros plan sur Haiti,la terre de Toussaint Louverture

28
mai 2012

Quand Beethovas Obas célèbre la maternité dans Culture obas-300x225Les stations de radio ont abondamment programmé ce week-end de la fête des mères des chansons de circonstance, parmi lesquelles « Bravo Manman », du chanteur-guitariste compositeur Beethova Obas, observe AlterPresse.

Cette chanson, extraite de l’album intitulé « Futur », sorti il y a un an, est une des plus sensibles sur le sujet.

L’artiste rend hommage à la mère qui, avec le père, constitue le pilier de la famille. Elle qui se bat en faveur de l’éducation de ses progénitures, dans un pays ou l’instruction des enfants représente un des principaux fardeaux de la cellule familiale.

« Bravo manman, pour tout ce que tu as fait », chante Beethovas Obas, qui souligne aussi bien les bienfaits de la présence de cet être cher que le poids de son absence.

Avec cette chanson, il s’est fait doublement applaudir le 16 mai à la salle UNESCO de la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL). Car au refrain, les mains ont spontanément claqué comme pour répondre à l’invitation de l’artiste (applaudissez la mère), mais aussi pour dire comme le « Bravo manman » tombe juste.

Au delà de cet hommage appuyé, Beethovas Obas, notamment accompagné par Welmir Jean-Pierre au piano, a littéralement charmé son public de jeunes et moins jeunes.

Dans une ambiance intimiste, la centaine de personnes présentes a suivi sans broncher durant environ 2 heures l’itinéraire d’un tour de chants balloté entre les premiers succès du chanteur et des titres tirés de « Futur ».

Dans les chansons servies, tout y passe : coup de poing à résonnance socio-politique, célébration de la nature ou expression sentimentale.

Égal à lui-même, Beethovas s’est encore confirmé comme un des meilleurs chansonniers haïtiens. Le dialogue, la communion avec le public n’ont pas empêché la discipline et la rigueur qui font tout bon spectacle

Alter presse

Haiti devra attendre 30 ans avant de parvenir au niveau de developpement de la Republique Dominicaine,selon Thomas Adams dans Politique ADAMS« Il faudra attendre 30 ans avant qu’Haïti ne parvienne au statut de ‘pays à revenu intermédiaire’ et de monter au niveau de la République Dominicaine », a déclaré dimanche à une un journal canadien, Thomas Adams, le coordonnateur spécial du département d’Etat américain pour Haïti.

Il a toutefois précisé qu’une telle estimation « réaliste » ne devrait pas être perçue comme un frein pour les pays qui, à l’instar du Canada, soutiennent financièrement les Haïtiens, encore fortement ébranlés par le séisme meurtrier de janvier 2010 et cela ne devrait pas non plus décourager les investisseurs.

« Les problèmes d’Haïti ne sont pas des choses que vous réglez en un tour de main. C’est bien d’être réaliste, et cela ne veut pas dire que nous ne faisons pas de progrès année après année. Mais vous ne verrez pas l’Haïti que vous souhaiteriez avant encore un bon moment», a avancé M. Adams

« Il y a quarante ans, Haïti avait une légère avance économique sur la République Dominicaine », a fait savoir l’expert de Washington lors de son passage à Ottawa pour deux journées de rencontres tenues avec une foule de représentants gouvernementaux.

Selon M. Adams, l’avenir économique d’Haïti réside dans les textiles, l’agriculture et le tourisme. Le pays a aussi besoin de capitaux privés et l’argent de tous les donateurs, lit-on sur le site web du journal Metro

HPN

 

Le Premier Ministre Haitien« Attachez vos ceintures, nous allons démarrer » Cela semble être les premiers mots lâchés par Laurent Lamothe à son équipe quelques minutes après sa  prise de fonction comme chef de Gouvernement le mercredi 16 mai 2012.

Conscient de l’état d’urgence dans lequel se trouve le pays depuis très longtemps, le nouveau Premier Ministre haïtien semble refuser de se laisser aller à la nonchalance, la marque de certains Gouvernements antérieurs.

Impatient, il affiche entre les lignes une impatience de voir changer les choses en Haïti, une impatience de s’attaquer aux grands défis nationaux.

Assoiffé de résultats, son pragmatisme se fait sentir dans chacune des actions annoncées. Sans y aller par quatre chemins lors d’une rencontre avec la presse il annonce la tenue des élections sénatoriales partielles et municipales en novembre prochain.

Dans une tournée des unités de la PNH effectuée récemment en compagnie du DG Mario Andresol il cherche déjà à déterminer les solutions à apporter aux différents problèmes qui handicapent le bon fonctionnement de la Police nationale d’Haïti. Il fait du renforcement de cette institution une priorité absolue, un objectif à atteindre. En effet, de nouveaux équipements seront bientôt disponibles pour améliorer les conditions de travail des policiers. La question d’assurance et les primes de risque que réclament les agents de l’ordre seront à l’ordre du jour dans le prochain conseil de gouvernement.

La Lutte contre la fraude téléphonique pour prévenir les pertes de revenu est annoncée. Le pays est en passe d’emprunter la voie de la modernité sur bien de points. Avec le dynamisme et la bonne vision de Laurent Lamothe, le vote électronique a de très bonnes chances d’introduire dès le mois de novembre prochain le système électoral du pays, ce qui va nous permettre de gagner du temps.

Nombre de quartiers et de rues de la Capitale sont actuellement objets d’une vaste opération de nettoyage. C’est conforme à ses projets immédiats portant sur la sécurité et la salubrité du pays.

Sachant peut-être qu’il n’est pas un très bon orateur politique traditionnel, il se fait le plus souvent concis dans ses quelques interventions publiques relatives aux actions qui vont être entreprises en vue d’apporter réponse aux problèmes du pays. L’action laisse toujours peu de temps aux discours.

Arrivé au pouvoir, tout homme politique est censé connaitre son devoir. Cependant, ces dernières années le pays était peu chanceux de tomber sur des Premiers Ministres nonchalants qui ont préféré les beaux discours, les lassantes élaborations techniques et scientifiques à l’Action. Des premiers ministres qui avaient toutes les difficultés du monde de poser la moindre action, de s’attaquer convenablement aux problèmes nationaux.

Les problèmes du pays sont connus. Il nous faut absolument des hommes et des femmes de la dimension et de la personnalité de Laurent Lamothe.

Le confort du pouvoir politique en Haïti semble être inspirateur de la nonchalance. Il nous faut des hommes et des femmes viscéralement zélés de la transformation positive de l’actuelle situation nationale pour faire la différence.

Le profil de Laurent Lamothe semble correspondre à cette catégorie de pragmatiques zélés du changement dont le pays a besoin pour se mettre en marche vers le progrès.

Toutefois il doit continuer à se concentrer sur les actions à entreprendre sans se préoccuper des manœuvres politiciennes malsaines d’une catégorie d’hommes et de femmes qui semblent avoir pour mission le blocage du pays.

La nonchalance vient de perdre sa place à la Primature !

28
mai 2012
Posté dans Non classé par reseauliberte à 5:34 | 1 réponse »

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

Haiti,un pays sans defense par rapport aux inondations en temps de pluie dans Alerte inondationsQuelques minutes de pluie suffisent pour causer des inondations énormes et destructrices dans la plupart des endroits en Haïti.

Il est triste de constater qu’à l’occasion de quelques minutes de pluie la majorité des rues de la Capitale et de certaines villes de provinces deviennent des ravins où déverse  rageusement  une grande quantité d’eaux capable d’emporter presque tout sur son passage.

Le danger que représentent les débordements provoqués par ces eaux  est réel  en Haïti.

La vie d’une bonne partie de la population haïtienne est gravement menacée en temps de pluie. Il est à rappeler que nous avons déjà connu des catastrophes monstrueuses liées aux inondations que provoquent les eaux de pluie. Nombre de régions du pays sont déjà frappées par ce genre de catastrophes meurtrières ayant causé des dommages à peine réparables.

 Cependant, nous avons constaté que le comportement de l’Etat haïtien et de la population n’a pas changé. La population continue à détruire les insuffisantes infrastructures de drainage par un mépris de l’Environnement marqué d’une absence totale de volonté de gérer les déchets.

Remplies d’immondices de toute nature et provenance, les pauvres infrastructures de drainage déjà trop vieilles dont dispose le pays sont rendues dysfonctionnelles par la négligence des responsables de l’Etat qui n’entreprennent aucune opération de grande envergure pour remédier aux problèmes en renforçant  le système de canalisation des villes du pays et en obligeant les individus à adopter un comportement responsable vis-à-vis des infrastructures de drainage du pays.

Profitant de l’irresponsabilité et de la faiblesse des Institutions étatiques la population ne manifeste aucun souci  face à l’Environnement du pays  en construisant des maisons n’ importe où, ce qui aggrave la situation.

Nos canaux de drainage et nos égouts sont tristement transformés en véritables poubelles où l’on jette toute sorte de détritus.

Il est grand temps qu’on cesse ces pratiques suicidaires !

1...7891011

LE BLOG "FORCE OUEST G... |
Mouvementregionalistehumaniste |
Socialisme ou Barbarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de la Ferc-Sup CGT ...
| Debat Politique Algerienne
| Mohamed Boye